Gisèle va de mal en pis, mais la nature toujours revit

Salut à tous. Gisèle va de mal en pis malgré le retour du soleil, et la présence régulière de pluie. Mais je suis convaincue que plus longtemps elle vivra, plus longtemps elle pourra s’adapter à notre climat, et transmettre à ses descendants ses supers techniques de survie en milieu hostile…

Quant à Neville, il manquait vraiment de trop de place que pour pouvoir s’épanouir et assurer sa descendance. En revanche, le pot et la terre qui l’ont accueilli abritent depuis deux semaines des graines de basilic. J’ai suivi les instructions de l’emballage, qui disaient de semer de mars à mai. Et il semblerait que quelques feuilles commencent déjà à sortir de terre. Je me réjouis donc déjà de suivre désormais les aventures de Basilika. La voyez-vous pointer le bout de ses feuilles?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *